Parcours 28 km

… pour les costauds du jarret.

« L'envers du parcours de 2015. Nous l'aimons beaucoup, notamment parce qu'il parcourt les deux rives de la Cère. C'est un peu les montagnes russes, ça monte et ça descend, les paysages sont variés, sauvages, reculés. »

Le début du tracé est commun avec le 15 kms. La traversée du village de vacances précède une belle côte en lacet dans un sous bois qui devrait finir d’étirer le cortège.

Une fois sur le plateau, les grands près et les beaux chemins en sous-bois autorisent la relance, mais pas pour longtemps. Le sentier redescend dans le gorges et rejoint le GR assez rapidement, juste avant les passerelles. La remontée se fait au niveau du hameau d'Aulhac, par un beau sentier en sous-bois bien raide au départ, plus doux ensuite. Les deux courses se séparent ici, à quelques pas du hameau. Le ravitaillement installé à la sortie du bois est commun aux 2 épreuves.

Le grand parcours repart sur des chemins confortables jusqu'au hameau de Lasbordes. Là, la descente vers les gorges débute, sur les mêmes chemins que les habitués connaissent bien pour les avoir empruntés en sens inverse. Une fois sur le GR, il faut trouver son rythme. Le profil est légèrement descendant, mais attention, le sentier est « casse-pattes », plutôt technique les appuis sont parfois surprenants. Le site est sauvage, reculé.

Vous franchissez la rivière au niveau de la passerelle de Siran puis remontez en direction du Teulet. Le passage en Corrèze est bref mais il marque les esprits… et les organismes. Vous êtes solides et rejoignez déjà le hameau de Dilhac.

La suite immédiate est plus roulante, la progression se fait sur des chemins plus larges, les appuis sont plus faciles et le profil descendant sur 2 kms environ. Vous arrivez « frais » au barrage de Montvert. Tant mieux, la dernière difficulté commence ici.

La remontée vers Montvert se fait sur des chemins larges, par une alternance de passages en sous-bois ou de zones plus aérées. C'est un peu long, mais il faut bien sortir du bois !

Comme à chaque fois à Laroquebrou, le retour vers l'arrivée se fait en descente. C'est ici que ça commence, c'est ici que le concours de grandes foulées débute… si vous en avez gardé sous le pied évidemment !!!

Au village la soupe est prête, la buvette est installée et les musiciens sont chauds.

 

Profil 14kms